on a pas une vie facile.

Publié le par brulé

 

il serait totalement ridicule voire imbécile d'éluder le sang de lumière des vieilles vignes des gasneries. C'est tout simplement une des plus belles bouteilles du magasin. Ce midi, aprés la visite de Fred Brochet (domaine Ampelidae) pour le nouveau Blanc d'hiver et du New York times local, c'était un peu le festival des "sang de lumière". 2005 et 2003 se sont enchainés en émoustillant les papilles de Fraisdejet (fameux commentateur de blogs pictaviens) et de l'assemblée nardosienne et delavienne. Le tartare du Directeur était tout simplement parfait (les frites maison au gras de boeuf aussi), donc rien à dire de plus. Ce soir, diner chez Pat où nous nous goinfrerons de saucisses suisses (in direct from Zurich!!!) et nous nous soûlerons au Chateau Meylet 1998, entre autres...
...on a pas une vie facile.

Publié dans lefruit.defendu

Commenter cet article

FraisDeJet 16/10/2008 00:02

Le Sang des Lumières 2005 fut une révélation, un pousse au crime d'abus de boisson. Deux mots : c'est bon. Est ce que l'on peut se contenter de si peu de mots pour dire que l'on a adoré, pour moi oui.  Tout ce qu'il y avait autour (amis, esprit) y participait. Je veux un directeur comme ça à mon boulot. Je serai un stackanoviste de la dive bouteille. Par contre, je ne sais pas s'il faut faire de la pub pour ce genre de vin. C'est un peu risquer de voir partir les flacons que l'on aime, mais tout le monde a droit à un dépucelage.