on n'échappe pas à la nature

Publié le par brulé

L'une des plus grandes satisfaction de cet automne est sans doutes la dernière séance de l'Atelier des fondus. La séance avait pour thème: "levures indigènes/ levures chimiques, quelles différences"? Alors que de nombreux professionels soutiennent qu'il n'y a guère de différence entre un vin levuré et un vin non levuré, le public du fruit défendu a prétendu le contraire et de façon unanime!! Cinq comparaisons de deux vins (même prix, même région et même cépage) à chaque fois: pas d'indication sur le cépage ni sur la région: tout à l'aveugle!!! Le résultat est là: toutes les comparaisons ont souligné la même chose: si le vin levuré traduit bien le cépage (mais pas le terroir), le plus grand plaisir est chaque fois procuré par le vin naturel. Enfin une expérience humaine, sans filet, qui démontre bien qu'un vin (bien fait) gagne toujours à être vinifié sans levure chimique et tout le tra-la-la qui accompagnent les vins dits "modernes".

 

Publié dans lefruit.defendu

Commenter cet article