ça m'énerve...

Publié le par brulé

« Quand le sage montre la lune, l’idiot regarde le doigt »

 A quoi bon s’épuiser à expliquer l’âme d’un vin authentique et singulier quand le « dégustateur » ne voit que le défaut « œnologique » apparent et rien d’autre ?

 Dans l’esprit, les « clubs de dégustation » sont très forts. Soutenus par l’effet de groupe, le « défaut » psychologique lâché par un des membres se propage à travers la foule tel un pet de lendemain de fête... Résultat, la « note oxydative » atteint tous les cerveaux sans que vous ne puissiez rien dire et votre dégustation est réduite à néant.

Allez rattraper une première impression… impossible.

Je savais que les coupes du monde de foot et les élections rendaient les foules abruties, j’ajouterais désormais les clubs de dégustation…

on a pas un métier facile.

 

 

 

 

 

Publié dans lefruit.defendu

Commenter cet article

Anthony 01/06/2007 21:55

Courage Will,il en faut du temps pour former des palets et des odorats habitués à des goûts et senteurs standardisés...et c'est moi qui te dis ça quand même !!! Tu me feras le plaisir de consulter ta messagerie caramail si elle est toujours active, quelques brèves sur le fruit défendu t'attendent !!! A bientôt, J'espère à la fin du mois de juin... Anthony