écolos, poils au ...

Publié le par brulé

Pour tout caviste qui se respecte et qui respecte ses clients, s’attaquer à la Bourgogne est une vrai prise de tête. L’objectif pour nous est toujours le même : trouver des vins à l’expression naturelle, pure et franche, qui plairont également aux clients parfois moins exigeants que nous sur la pureté des arômes mais tout autant difficiles (à convaincre parfois…). L’objectif de ces dernières semaine était de mettre la main sur un domaine produisant en Bourgogne des vins  purs et accessibles pour nos clients (parce que des bons Bourgognes chers, ça il y en a…). Heureusement, entre cavistes on se dépanne et c’est ainsi que Thierry Mesnier (cave Terra-Vinea à Morteaux dans le haut-doubs) m’oriente vers les vins des Tripoz à Loché (dans le Maconnais). Je suis donc partis m’aventurer au cœur d’un festival écologique à Nanclars, village perdu mais très joli, au nord d’Angoulême pour rencontrer les Tripoz et leurs vins. La rencontre est franche, simple et conviviale tout comme leurs vins. La pureté aromatique est la ligne directrice des bourgogne de Céline et Laurent Tripoz. Toute la gamme s’exprime sur un fil et les vins, sans être d’une immense complexité se caractérisent par leur côté frais et digeste. Même le Pouilly-Loché 2006, pourtant puissant et encore marqué par l’élevage présente une finale croquante et très minérale. L’aligoté et le Macon-Loché sont le type même des vins de plaisir immédiat, friands et croquants, tandis que le Brut Nature (méthode non dosée et sans soufre) charme par son opulence et sa rondeur… Une très belle gamme qui allie simplicité, naturel et accessibilité… un exemple à suivre.

Publié dans lefruit.defendu

Commenter cet article